| |

SEGOU’ART-FESTIVAL SUR LE NIGER 2022 : L’ORTM a-t-elle décidé de boycotter la plus grande manifestation culturelle ?

lundi 14 février 2022

Malgré une correspondance l’invitant à assurer la couverture médiatique des activités de Ségou’Art/Festival sur le Niger 2022, l’ORTM, « la passion du service public » a été la grande absente à Ségou. Malgré sa devise « la Passion du Service public », l’ORTM a-t-elle décidé de boycotter la plus grande manifestation culturelle du Mali ? En tout cas, tout porte à le croire. Si non comment comprendre l’absence de réaction à une correspondance adressée à l’ORTM, en bonne et due forme ?

La 18è édition de Ségou’Art/Festival sur le Niger s’est tenue dans un climat bon enfant sans incident grâce au savoir faire de l’équipe d’organisation conduite par Attaher Maiga, Coordinateur de l’évènement. Edition de résilience, c’est pourquoi, Mamou Daffé, Directeur de la Fondation du Festival sur le Niger et non moins Directeur artistique de Ségou’Art/ Festival sur le Niger et ses plus proches collaborateurs ont rendu gratuit l’entrée aux différentes manifestations jadis payant.

Selon les estimations, pour cette édition plus de 90 000 festivaliers ont séjourné dans la capitale des balazans contre 30 000 attendus soit le triple. Toutes les activités au programme ont été exécutées. Malgré l’embargo, plus de 30 pays y étaient, preuve que Ségou’Art a joué et continue de jouer sa partition dans l’accompagnement des autorités de la transition. Conscient du rôle et la place qu’occupe Ségou’Art à leurs côtés, le Premier ministre, Choguel Maiga a tenu a exprimé son soutien à la manifestation.

C’est bien cette manifestation a dimension nationale et internationale qui a été boudée par l’ORTM au grand dam des organisateurs. Alassane Diombelé, DG de l’ORTM n’a envoyé aucune équipe pour couvrir les manifestations comme cela était le cas les années précédentes. Pourtant affirme notre source, les organisateurs avaient envoyé une demande de couverture en bonne et due forme à Bozola. A la veille du début de la manifestation, notre source qui jure la main sur le cœur, souligne qu’elle a rappelé la structure dite publique mais qu’elle est restée sans suite.

Cette attitude de l’ORTM n’a pas du tout été du goût des organisateurs de Ségou’Art, qui rappellent que la boite a été un partenaire stratégique aux premières heures de l’événement.

N’ayant pas le choix, l’ORTM n’a diffusé que l’intervention du Premier ministre lors de la cérémonie d’ouverture officielle. Il en a été de même à l’ouverture de la foire artisanale par le représentant du ministère de la Culture. Sur intervention d’un membre du cabinet du PM, le travail de deux artistes participants sont passés sur « la chaine de la passion publique », martèlent-ils. Bref, en somme, Bozola n’a diffusé que le passage de certains officiels. Tout en faisant fi des autres activités. Et, sûrement seule l’ORTM sait pourquoi elle a adopté cette attitude par rapport à Ségou’Art/ Festival sur le Niger 2022, qui reste la plus grande manifestation culturelle du pays qui mérite d’être soutenue par tous.

Billal Diall
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav