| |

Masa jeunes publics : Quand les tout petits font leur fête

jeudi 6 mars 2014

Le Masa 2014, qui se veut un espace de festival doublé d’un marché d’art, n’a pas oublié les tout petits. Un programme spécial, dans une démarche très pédagogique a été concocté pour les écoles. Le Mercredi 5 mars 2014, de 10 h à 13h, à l’espace lagunaire du Palais de la culture de Treichville, Mme Kandia Camara, ministre l’Education nationale et de l’enseignement technique, accompagné par Bamdama Maurice, ministre de la culture, a présidé la journée du Masa jeunes publics.
« Nous travaillons sous la direction du Président Alassane Dramane Ouattara pour faire de la Côte d’ivoire un pays émergent d’ici 2020. Mais, pour cela nous voulons une jeunesse suffisamment imprégnée de sa culture », a indiqué Mme Kandia Camara. Pour cela, il était tout à fait logique que les organisateurs du Masa conçoivent un programme pour les jeunes, placé sous la direction de Awany Sylla. Ce programme prévoit des disciplines aussi variée comme le théâtre, danse, marionnettes, musique, conte et humour. Et, pour que la fête soit totale le Maréchal Zongo a été mis à contribution pour l’animation. « Diarabikan », le groupe de jeunes ivoiriens joueurs de balafon qui a déjà remporté en 2007, le trophée du Festival du Triangle du Balafon, a eu la lourde chance d’ouvrir le bal. Après l’hymne nationale de la Côte d’Ivoire exécutée au balafon, ils ont tour à tour joué Premier Gaou de Maggic système et Ancien combattant de Zao. Kazio le jongleur émérite les a succédés sur le podium. Il fait des jongles exceptionnels avec un ballon de football, une balle de tennis, un citron et une bille. Cela ne se raconte pas, il faut le voir pour croire. Le Nigérien Saley, conteur professionnel, a tenu les enfants en haleine avec une histoire formidable qui met aux prises une hyène avec un bouc. Le Groupe Bendya, composé de percussionnistes ivoiriens, ont transporté les jeunes dans une visite culturelle à travers la Côte d’Ivoire. Tous les airs culturels du pays ont été parcourus, au grand plaisir des tout petits. Ensuite, ce fut le tour des tambours du Burundi de tenir le public jeune en haleine.
Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav