| |

La culture africaine en deuil : Souleymane Koly du Kotéba d’Abidjan n’est plus

samedi 2 août 2014

Il a été révélé à la planète culturelle à partir d’Abidjan, à travers sa troupe dramatique : L’ensemble Kotéba d’Abidjan. Depuis le 1 août 2014, il n’est plus de ce monde. Souleymane Koly, à 70 ans a été arraché de façon brutale à l’affection de tout ceux qui l’aiment et l’admirent à travers le monde. Une crise cardiaque l’a fauché à son domicile à Lambandji dans la banlieue de Conakry, capitale guinéenne. Il n’ a pas eu le temps de diriger de main de maître les festivités qui devaient célébrer les 40 ans du Kotéba.

De son vrai nom Souleymane Koly Kourouma, metteur en scène, chorégraphe, dramaturge et scénariste guinéen, qui fut directeur-fondateur de l’Ensemble Koteba d’Abidjan et directeur artistique des « Go de Kotéba », est décédé vendredi matin 1er août 2014, à l’âge de 70 ans, des suites d’une crise cardiaque. Attaqué d’un malaise à son domicile, il a été transporté à à l’hôpital Sino-guinéen de Kipé, dans la commune de Ratoma, où il est décédé.

Arrivé en Côte d’Ivoire en 1971, Souleymane Koly y avait fondé en 1974 l’Ensemble Kotéba, puis les « Go de Kotéba ». En 2011, il avait quitté la Côte d’Ivoire pour s’installer en Guinée précisement à Conakty.

Parcours d’un artiste

Réalisateur, chorégraphe, musicien et scénariste, Souleymane Koly fut, entre autres, le fondateur de l’Ensemble le Kotéba d’Abidjan, et du groupe les « 3 GO ». Il est né le 18 août 1944 à Nzérékoré (sud-est de la Guinée). Souleymane Koly part très tôt en France où il obtient plus tard un diplôme de sociologie. En novembre 1971, il s’installe en Côte d’Ivoire où il est nommé directeur du département des arts et traditions populaires à l’Institut national des arts, avant d’être embauché comme chargé d’études à la Direction du Plan de 1973 à 1984.

Avec l’Ensemble Koteba, il fait le tour du monde, se produisant à l’occasion de tournées, de festivals ou d’autres rencontres artistiques, ou répondant à l’invitation d’institutions et d’associations diverses. Composés de musique, de danse, de théâtre et de contes, les spectacles du groupe disaient avec plein de métaphores les problèmes économiques, sociaux et politiques de l’Afrique.

Du grand ensemble Koteba, Souleymane Koly fait émerger, en 1992, trois jeunes filles, Maaté Keita, Gnama Kanté et Hawa Sangoh, qui excellaient dans le chant. Le trio devient célèbre sous le nom ‘’Go de Koteba’’ qui, bien que faisant partie intégrante de l’ensemble, menaient une carrière musicale.

Selon des témoignages dignes de foi, quand il décide de rentrer en Guinée en 2011, il avait espoir que le nouveau président Alpha Condé placerait la Guinée sur la voie d’une plus grande démocratie et de la prospérité pour les Guinéens. Il accepte alors d’être le conseiller principal chargé du développement culturel international au ministère de la Culture. Mais il déchante, constatant que les choses ne bougeaient pas au plan institutionnel, il se retire pour se consacrer entièrement à ses activités artistiques.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav