| |

Journée internationale des archives : L’évaluation des stratégies de préservation dans les zones en situation de conflit

mercredi 11 juin 2014

A l’instar des autres Etats de la communauté internationale, le Mali a célébré le 9 juin 2014, la journée internationale des archives, placée cette année sous le thème : « Patrimoine archivistiques en danger : quelles stratégies de préservation dans les zones en situation de conflit ? ».

Pour la 3ème année consécutive, le Mali à travers la direction nationale des Archives du Mali, a célébré la journée internationale des Archives le 9 juin 2014. Pour la circonstance, les participants, en plus de l’exposition de photos des gouverneurs, des anciens bâtiments coloniaux et de quelques personnalités historiques et politiques du Soudan, ont assisté à deux conférences. La première conférence, intitulée « Patrimoine archivistique en danger : quelles stratégies de préservation dans les zones en situation de conflits », a été animée par Aly Ongoïba, Directeur national des Archives du Mali. La deuxième conférence sur le thème : « Le rôle des archives dans la construction de la paix : cas de la justice transitionnelle », a été animée par Seydou Diabaté, Directeur national adjoint des Archives du Mali. Mais, auparavant, Abel Diarra, conseiller technique au Secrétariat général du Gouvernement, s’est félicité du fait que les services d’Archives du Mali ont commencé à s’étendre sur toute l’étendue du territoire suite à la formation d’archivistes du pré archivage des ministères, des directions, des régions, cercles et communes. Il a regretté le fait que cette organisation a été perturbée dans le nord du Mali par la destruction massive du patrimoine archivistique au niveau de certaines localités comme Kidal, Gao, Tombouctou et Douentza par les vagues de djihadistes, sans compter la destruction des monuments culturels comme les mosquées, les mausolées et les cimetières. Après avoir salué l’engouement de la communauté internationale pour la restauration du patrimoine bâti et des manuscrits, il a regretté le fait que la restauration des archives administratives semble passer sous silence, alors même qu’elle est un préalable à tout retour de l’administration dans ces régions. Cette précision faite, il a rappelé que le Conseil international des archives (CIA), lors de son Assemblée générale au Québec en novembre 2007, a décidé la célébration chaque année le 9 juin, de la journée internationale des archives pour lancer la réflexion sur les archives dans leur diversité, les défis auxquels elles font face et les risques auxquels elles sont exposées. Dans ce sens, il a énuméré un certain nombre de problèmes auxquels le secteur est confronté au Mali. Ce sont : le manque de locaux appropriés aux services d’Archives lorsque ceux-ci existent, l’expropriation des bâtiments d’Archives au profit d’autres services de l’administration, l’insuffisance de personnel qualifié à la gestion des archives, l’affectation des archivistes régulièrement recrutés à des services autres que ceux des archives, l’absence d’une réglementation complète et rigide en matière d’archives et la méconnaissance de la place et de la valeur des archives dans l’administration. Cependant, il a indiqué que les professionnels de l’information documentaire reconnaissent l’effort du gouvernement dans la prise en compte du rôle des archives.
Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav