| |

Journée Mondiale du livre et du Droit d’auteur : Le ministre de la culture rend hommage aux écrivains Youssouf Tata Cissé et Moussa Konaté

vendredi 25 avril 2014

A l’instar de la communauté internationale, le Mali a célébré le 23 avril 2014, la journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Placée cette année sous le thème « livre, littérature et patrimoine culturel », cette célébration a été mise à profit par Mme N’diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la culture, pour rendre hommage à deux écrivains maliens récemment décédés : Pr Youssouf Tata Cissé et Moussa Konaté.

« La célébration de cette journée m’offre l’opportunité de rendre hommage à deux écrivains maliens, Moussa Konaté et Youssouf Tata Cissé, dont la disparition constitue une perte énorme pour la littérature mondiale », a déclaré Mme N’diaye Ramatoulaye Diallo, ministre malien de la culture. Selon elle, les auteurs maliens ont contribué à enrichir la vision et la perception de notre société, soit en les traduisant dans leur création soit en les confrontant avec celles d’autres groupes sociaux ou communautés. Mais, auparavant, madame le ministre a estimé que la célébration de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur s’inscrit dans un contexte national particulièrement significatif par la nature des défis à relever. « A l’instar de toutes les filières culturelles, celle du livre a été affectée par la crise que le Mali a connue en 2012 », a-t-elle déclaré. Avant de faire remarquer qu’ils sont interpellés par le sort des manuscrits anciens dont une partie a été pillée à Tombouctou, lors des évènements tragiques survenus dans le nord du Mali. Après avoir salué la mobilisation spontanée de nombreux acteurs et partenaires dont l’engagement a permis de limiter les dégâts, madame le ministre a estimé que dans le contexte de la mondialisation, l’écrit est devenu un enjeu de développement. Selon elle le livre se développe à un rythme accéléré, grâce au perfectionnement des procédés de fabrication et des méthodes de diffusion du savoir et de l’information à l’échelle planétaire. Elle a en outre estimé que l’édition en ligne et la bibliothèque virtuelle offrent de nouvelles opportunités de mutations et de renouvellement du secteur du livre qui doit s’adapter à l’évolution des technologies. Pour terminer, elle a souligné la ferme volonté des plus hautes autorités du Mali à soutenir le secteur du livre, en promulguant le 21 janvier 2014 l’ordonnance autorisant la ratification de l’accord de Florence et du Protocole de Nairobi.
Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav