| |

Prix Nobel de la paix : Pourquoi le Mali est candidat ?

mardi 2 septembre 2014

Le Mali fait partie des 278 candidatures enregistrées pour le prix Nobel de la paix 2014. Les progrès réalisés pour la sauvegarde de la démocratie, le rôle joué dans le processus de pacification du pays ainsi que la gestion de la récente transition par le peuple malien sont les raisons de cette candidature.

A l’initiative de l’Alliance des générations démocratiques du Mali (AGDM), le Mali participera aux compétitions 2014 du prix Nobel de la Paix, prévues en octobre. Cette candidature de notre pays n’est pas une surprise, selon les responsables de l’AGDM, car le peuple malien sans distinction est un peuple de culture de la paix depuis la charte de Kurukanfuga en 1235. « Le prix Nobel de la paix récompense les efforts d’une personnalité ou d’une communauté en faveur de la paix. C’est pourquoi l’histoire du prix retient que la majorité des attributions ont été faites à des personnalités. Mais des institutions aussi ont été honorées par le comité norvégien », a éclairé le président de l’AGDM, Dramane Diarra.

Pour le président, la distinction se fait après des années d’efforts en faveur de la paix. « L’UE n’a pas été récompensée pour l’année 2012 en particulier, mais pour son processus d’intégration depuis 1957, qui a réussi à pacifier le continent européen, théâtre de guerres fratricides pendant des siècles. Le comité Nobel norvégien Thorbjoern Jagland a reconnu la contribution majeure apportée par l’UE à la réconciliation, la paix, la démocratie et les droits de l’Homme », a-t-il rappelé.
En faisant une analyse sur ces raisons, le Mali fait partie des favoris du Nobel 2014, selon le président Diarra.

« Les critiques qui se font aujourd’hui par le comité Norvégien c’est par rapport à la persévérance de l’effort de maintien de la recherche de la paix. Et si c’est le cas, je crois que le Mali est un exemple. Depuis 800 ans, le peuple malien donne des exemples en matière d’hospitalité, de la cohabitation et de vivre ensemble. Il y a eu de multitudes de crises dans notre pays qui pouvaient toutes faire disparaitre la république. Malgré le Mali a géré. Les explications sont à rechercher dans le fond social du Mali. Nous avons tenu tête face à toutes ses crises. Le Malien n’est pas animé par un esprit de vengeance. C’est pourquoi nous avons remporté la transition », s’est-il expliqué.

Réussir la réconciliation

Alors que le processus de négociation est engagé par les autorités pour relever le défit de la réconciliation, le Nobel de la paix fera de ces deux processus une « une réalité ». « Aujourd’hui, la réconciliation s’impose comme un défit pour tous les Maliens. Encore des affrontements au Nord du Mali, cela apparaît « impensable », s’est réjoui le comité.

Les avancées suscitées par le peuple malien en termes de démocratie et de droits de l’homme constituent l’autre motivation. Les efforts du Mali en 2012 ont notamment été conditionnés à l’établissement d’un régime démocratique en juillet 2013. L’alliance souligne également les progrès accomplis en matière de droits de l’homme et de justice, suite à l’ouverture de l’enquête sur les atteintes aux droits humains.

Le Mali favori !

La mobilisation des Maliens pour la paix depuis des centaines d’années n’est pas à démontrer. « Les Maliens ont servi le monde. « Le président Alpha Oumar Konaré est actuellement sollicité en Egypte. ATT a œuvré pour la paix en Afrique centrale. Moussa Traoré a participé au processus de paix au Libéria…Nous sommes un exemple dans le monde. Les actions qui de nature à rapprocher les peuples, à servir d’exemple pour la promotion de l’humanité », a-t-il fait savoir .M. Diarra. Avant d’ajouter que plutôt que de se focaliser sur les tensions, le comité doit mettre l’accent sur les réussites.

La notification d’enregistrement de la candidature du Mali a été reçue depuis avril. Moins d’une semaine, le lancement officiel des activités de mobilisation pour soutenir le Mali sera fait pour la proclamation, prévue le 10 octobre.

Bréhima Sogoba

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav