| |

Lutte contre la violences basées sur le genre : « SLAM NI YELE » arrive

jeudi 26 août 2021

A l’occasion du lancement de son programme « SLAM NI YELE », le groupe AGORATOIRE a organisé une conférence de presse. C’était le jeudi 19 août 2021 à la Maison des jeunes de Bamako. L’objectif général du projet est de lutter contre les violences basées sur le genre et Empowerment (l’action de permettre aux femmes de s’épanouir, de se prendre en charge et de réclamer leur place dans la société) via le Slam et l’Humour.

« SLAM NI YELE », un projet qui va toucher le district de Bamako et la région de Ségou. Il sera mis en œuvre avec les associations des femmes handicapées ; des ONG, les associations de jeunes et les centres culturels. La durée de mise en œuvre de ce projet est de 8 mois allant du 1er août 2021 au 31 mars 2021, sous une thématique prioritaire : « sensibiliser à la participation améliorée des femmes vivant avec un handicap ; des jeunes (garçon et fille) à la gouvernance inclusive, la diversité, la démocratie, les droits de la personne à travers les expressions artistiques : Slam et Humour ».

Les activités principales du projet sont entre autres : les ateliers d’écriture de Slam et Humour destinés aux filles, garçons et femmes vivants avec un handicap (à Bamako du 23 août au 23 septembre et à Ségou du 6 au 12 septembre) ; compétition nationale de Slam poésie-Massa Slam, d’humour-Yélé Massa ; création et présentation du spectacle Slam femme sa Muse « contre les VBG » du 1er octobre 2021 au 31 janvier 2022 et la prestation livre anthologie malienne de Slam poésie2-spéciale femmes slameuses du Mali et d’ailleurs, se fera en février 2022.

Comme suite du programme selon Aichata Diarra, directrice du groupe AGORATOIRE, la présélection dans la région de Ségou est prévue le 13 septembre, celle de Bamako est du 27 septembre au 3 octobre. La finale de la compétition nationale de Slam et poésie (projet Slam Yèlè Massa) est prévue pour le 11 octobre à l’Institut Français du Mali. Il aura également une présentation des spectacles « Femme Sa Muse ».

Ensuite, la campagne de sensibilisation #Starby Believing : pour sensibiliser le grand public pour promouvoir le genre et l’autonomisation des femmes et des filles, à travers la plateforme Web TV Agoratoire. Enfin, pour couronner tout, il y aura la production d’un film documentaire qui sera le résumé des activités tout au long du projet. Comme indicateurs du projet, elle a énuméré : 6 formateurs (slmeurs, humoristes sont recrutés sur le projet) ; pendant les ateliers de formation Slam et Humour 25 participants soit 5 slameurs, 6 slameuses et 7 filles humoristes, 7 garçons humoristes ont participé.

« Aujourd’hui, on a constaté un véritable succès, car au lieu de 25, nous nous retrouvons à 71 inscrits pour le Massa Slam et 21 pour le « Yèlè Massa », a-t-elle salué. Pour cela, elle a remercié et salué leurs partenaires et plus particulièrement l’ambassade du Canada à travers le fonds canadien des initiatives locales, leur soutien financier.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav