| |

Festival AG’NA 2022 : Trois nuits de concerts géants marquées par la belle prestation du célèbre Salif Keita

mardi 1er mars 2022

Dans le cadre de la 3ème édition du Festival AG’NA, les organisateur avaient décidé d’offrir trois nuits de concerts géants aux festival. Et, au regard des artistes programmés, les festivaliers étaient au rendez-vous. Et, Salif Keita les a gratifiés d’un spectacle mémorable.

Il n’a pas duré sur scène. Il a seulement joué trois morceaux de son riche répertoire. Mais, cela a été suffisant pour apprécier la supériorité artistique du Domingo de la musique malienne. Salif Keita n’est pas imitable. Il est unique en son genre. Et, il est professionnel, pour ne pas dit perfectionniste. Il allie son talent à une rigueur qui lui colle à la peau sur scène. Et, sa prestation à Koulikoro est de nature à s’inscrire l’évènement sur la liste des grands festivals du pays.

Bien qu’il ait eu d’autres artistes programmés le samedi 26 février 2022, sur l’île déserte, l’on avait l’impression que les festivaliers étaient venus pour voir Salif Keita. Et, sans risque de se tromper, l’on peut affirmer que la programmation annoncée du Prince du Mandé a provoqué la convergence de nombreux mélomanes venus de Bamako.

Et, comme cela était connu des organisateurs, toutes les dispositions ont été prises pour programmer un artiste comme Iba One, la coqueluche d’une bonne partie de la jeunesse malienne. Il avait à ses côtés Kader Taharanin, la valeur sûre et montante de la musique targuie.
De telle sorte que lorsque Salif Keita a fini de placer les décibels très hauts, les fans d’Iba One et de Kader Taharanin, ont occupé l’île déserte.

Et, oui, en trois morceaux. Et en seulement trois morceaux, Salif Keita a fait disparaître le doute qui planait sur la qualité du matériel de sonorisation. En tout cas quand Salif Keita est monté sur scène, l’on avait l’impression que le matériel de sonorisation avait changé, tant la qualité était devenue meilleure. Et, du coup, il était devenu clair pour tous que quand on décide de vivre de son talent, qu’il n’y a aucune place pour le hasard. Des instrumentistes, aux techniciens de scène en passant par les choristes, sans oublier Salif Keita lui-même, chacun a tenu son rôle de façon excellente. Et, ce fut une très belle prestation que les nombreux mélomanes qui ont fait le déplacement ne seront pas prêts d’oublier de sitôt.

En plus de Iba One et Salif Keita, ce soir-là les festivaliers ont apprécié des artistes comme : Kader Taharanin, Warda de la Mauritanie, Takamba et Mohar Atar.

Mais, avant le Samedi, il y a eu le concert du vendredi et du jeudi.

Le Méguetan Star souhaite la bienvenue aux festivaliers

Méguetant Star, l’orchestre régional de Koulikoro, tant bien que mal tient le gouvernail pour que la région de Koulikoro compte toujours parmi les régions qui participent à la promotion de la musique d’orchestre. Et ce fut une très belle idée de programmer cet orchestre le jeudi 24 février 2022. De nombreux festivaliers ont eu la chance d’apprécier sa prestation. Et, ce fut belle occasion pour faire connaitre cet orchestre.

Lors de cette soirée dédiée à la ville de Koulikoro pour magnifier la diversité culturelle, ce soir-là, en plus de Méguétan Star, il y eu la prestation d’un autre jeune de Koulikoro : Flatter Cool. Mais, le public a aussi apprécié la prestation de l’orchestre dirigé par la virtuose de la Guitare Baba Salah. Le groupe a transporté les festivaliers sur les dunes du nord du pays à travers les sonorités qui caractérisent cette aire culturelle. Le « Takamba » a été dansé sous toutes ses formes.

Il y a aussi eu l’entrée en scène de Djagueleya Music avec une prestation de Tal B et Faïza. En plus de Marhane Tatoum, Fousco et Djénéba étaient aussi attendus.

Ensuite le vendredi 25 février 2022, la deuxième nuit de concert a programmé des artistes comme : Master Soumy, Mbouillé Koité, Thialé Harby, Inna Baba, Doudou, Ras B et Mane du Thito.

Si pour sa 3ème édition, le Festival AG’NA a reçu le défi de la mobilisation populaire, il reste à maîtriser celui du respect des horaires de démarrage des concerts. Les organisateurs doivent tout mettre en œuvre pour que les concerts démarrent au plus tard à 21 heures ou à défaut à 22 comme annoncé par les différents programmes. Cela est d’autant plus important qu’il permettra aux festivaliers de pouvoir participer aux activités programmées pendant la journée.

Cette problématique de démarrage des concerts aux heures indiquées ne se pose pas qu’au seul Festival AG’NA. Cela a tendance à devenir une mode au Mali. Les organisateurs diront que les spectateurs ne sortent pas tôt et ces derniers diront toujours qu’il ne sert à rien de venir à un évènement à 21 heures, parce que les organisateurs vont démarrer la manifestation en retard.

Du coup, tous doivent se donner la main pour sortir de ces évènements culturels qui démarrent trop tard dans la nuit. Et, les organisateurs de AG’NA doivent faire un petit effort sur cet aspect.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav