| |

Mamaribougou dans le Mandé : Le festival Gwa Sigui expose tout son potentiel attractif lors de sa 3ème édition

mercredi 9 février 2022

Mamaribougou, quartier de la commune du Mandé, située à quelques encablures de Bamako, depuis trois ans, fait parler de lui. Mais en bien. A la faveur du Festival Gwa Sigui, des jeunes et des femmes de Mamaribougou ont décidé de mettre la culture au centre du développement de leur localité. Et depuis 3 ans, malgré l’absence d’un soutien conséquent, ils arrivent à organiser une manifestation culturelle qui ne tardera à s’imposer comme une date incontournable dans le calendrier culturel malien. En tout cas, du 4 au 6 février 2022, à la faveur de sa 3ème édition, le Festival Gwa Sigui a convaincu plus d’un de son potentiel de mobilisation populaire.

Le vendredi 3 février 2022, a été jour de fête dans la commune rurale du Mandé, notamment dans le quartier de Mamaribougou. Dans le cadre de la cérémonie d’ouverture de la 3ème édition du « Festival Gwa Sigui », l’espace dénommé « Colonel Ka Courou » à Mamaribougou a connu une animation particulière. Et, cela annonçait trois grandes nuits de concerts avec des artistes grands calibres.

Empêché à la dernière minute pour des raisons d’agenda, Andogoly Guindo, ministre de la Culture, de l’Artisanat, du Tourisme et de l’Industrie hôtelière, a été représentée par Alamouta Danioko. La marraine de cette édition a été Oumou Sawadodgo, animatrice de la radio Guinta. La cérémonie d’ouverture a eu lieu en présence également de Nouhoum Kelepily, Président de l’autorité intérimaire de la commune rurale du Mandé et le directeur général du festival Gwa Sigui, Sékou Ba, non moins artiste musicien.

« Nous nous retrouvons sur ce site encore une fois autour de notre évènement dénommé Gwa Sigui. Le Gwa est un terme très authentique et important pour la survie de nos coutumes et de la cohésion sociale au sein de nos familles. Le Gwa est aussi un élément essentiel pour le fondement de nos valeurs culturelles, alors, je vous invite tous à faire de cet évènement, votre enfant qui j’espère grandira mieux pour le développement de la commune du Mandé », a indiqué Sékou Ba, le directeur général du festival Gwa Sigui.

Selon le directeur général du festival, cet évènement sera une communication et une rencontre d’échange de trois jours avec plusieurs activités au programme, telles que les concerts sur la grande scène, les prestations des groupes traditionnels, une conférence-débats, un concours culinaire, les ateliers musicaux. Pour lui, ce programme riche permettra tout d’abord de donner une grande visibilité à la commune du Mandé, ensuite de proposer des pistes de développement pour la commune.

Le thème de cette édition a été : « Contribution des Femmes dans la vie économique de la Commune ». Ainsi, Sékou Ba, directeur général du festival dira que ce thème concerne les femmes et il leur a demandé de continuer à jouer leurs rôles dans la commune du mandé tout en invitant les hommes à aider les femmes à développer cette commune du Mandé. Plus loin, il précisera que cet évènement est le fruit du brassage entre les femmes et les jeunes de la commune du Mandé.

« Le festival Gwa Sigui, nous l’avons voulu comme un espace d’expression, d’éducation, de sensibilisation, d’orientation, et d’épanouissement des jeunes dans le cadre de la restauration de la paix et de la cohésion sociale d’où son nom GWA SIGUI », a-t-il laissé entendre.

La marraine Oumou Sawadogo s’est dite très heureuse du choix porté sur sa personne. Pour elle, ce festival représente l’image de la femme. Quand on parle de la femme, on parle de la vie. Sans la femme c’est sans vie. Ainsi, elle lance un appel aux femmes du Mandé de travailler et être correcte. Pour Nouhoum Kelepily, président de l’autorité intérimaire de la commune du Mandé, ce festival est un atout pour la commune. Le représentant du ministre de la Culture, de l’Artisanat, du Tourisme, chargé de l’Industrie hôtelière, Almouta Danioko ajoutera que le festival Gwa Sigui se tient à un tournant décisif de notre histoire. Le défi qui nous est lancé aujourd’hui est comment rendre à notre culture sa place dans le processus de la restauration de notre dignité, de notre dambé, de notre maaya. Il félicité tous les artistes et les hommes de cultures, sans oublier les opérateurs culturels du Mali pour le travail formidable qu’ils conduisent au quotidien pour que le Mali existe dans ce concert des nations sur le plan culturel. Il salué l’initiative du festival Gwa Sigui, et souhaité que la fête soit belle.

Effectivement, la fête fut belle. Pendant trois, des concerts géants où le son et la lumière se sont donnés rendez-vous pour exposer le talent des artistes, ont a été appréciés et salués. Et, souvent sous l’effet de la musique envoutante, des mélomanes ne se sont pas priés pour esquisser des pas de danse.

Le vendredi 4 février 2022, après la cérémonie d’ouverture, la population du Mandé a eu le privilège d’assister à un concert géant. Ce soir-là sur la scène, des groupes et des artistes comme : Yiri Môlan du festival Gwa Sigui, Ina Baba Coulibaly, Sékouba et Bassband, Mania Demba, Baba Salah et Babani Koné, ont rivalisé d’ardeur pour tenir la population en haleine.

Le Samedi 5 février 2021, ce sont des artistes et groupes comme : Mariam Koko Dembélé, le groupe Sô Denw, Bandiagara Sagara, l’orchestre du Badéma National, Ami Konkomba de la Guinée Conakry, et le célèbre Koko Dembélé qui se sont succedés sur la scène pour émerveiller un public acquis pour la cause du festival Gwa sigui.

Le dimanche 6 février 2022, bien que le lundi était un jour ouvrable, le public qui a pris plaisir lors des spectacles des deux nuits précédentes, était au rendez-vous, pour apprécier la prestation des artistes et groupes comme : Bwanzan, le groupe Yacouba Sissoko et Fakoly N’tama, et M’Bâ Kouyaté.

Et, c’est très ravi que organisateurs et festivaliers se sont congratulés, tout en formulant les vœux ardents que la 4ème édition soit des plus réussie.

Lamine Kané

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav