Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Académie de L’Atletico club de Bamako : Un projet qui vise à mettre le sport au service de l’éducation

mardi 26 juillet 2016

La salle de conférence du siège de l’Association des journalistes sportifs du Mali (AJSM) a servi, lundi 25 juillet 2016, de cadre à la présentation d’une initiative du projet qui met le sport au service de l’éducation, de la réconciliation nationale, du développement économique et de la cohésion sociale du Mali. C’était au cours d’une conférence de presse organisée par Winwin Afrique. Elle était animée par le président de Winwin Afrique, M. Régis Charpentier, accompagné d’un des associés M. Pierre Mbas, directeur de projet et des partenariats à Diambars sportifs, Oumar Traoré, porteur du projet et non moins ancien joueur et du partenaire local M. Diane Noumouke.

Des anciens joueurs professionnels de football, des managers sportifs, des entraineurs expérimentés proposent de créer une académie de sport-étude (football) pouvant accueillir 120 jeunes âgés de 9 à 17 ans sur une superficie de 10 hectares à 20 kilomètres de Bamako.

Selon les experts conférenciers, trois raisons motivent ce projet : participer au développement du football au Mali, avoir un impact positif sur le développement social et éducatif des populations, booster le développement du territoire par son impact positif sur l’économie de la région.

Après avoir échangé avec les plus hautes autorités de l’Etat, la délégation a notamment été reçue par Madame la première Dame, le ministère des Sports, le ministère de l’Education nationale, le Comité Olympique et Sportif du Mali, la Fédération de football ainsi que les acteurs du développement comme la Banque Africaine de développement et les entreprises (PMU et Orange).

Selon Oumar Traoré, « winwin Afrique innove et permet d’inventer de nouveaux circuits de financement pour des projets de développement du sport en Afrique. Le football, est plus qu’un sport. Il contribue à véhiculer de grandes valeurs humaines et rassemble toutes les catégories de la population, toutes les générations, sans distinction de catégories sociales. Notre académie met un point d’honneur à défendre ces valeurs d’égalité et de rassemblement. Grâce à la plateforme je suis confiant sur notre capacité à mobiliser le grand public et à accompagner l’engouement de futurs partenaires ».

Pour sa part, le président de winwin Afrique, Régis Charpentier a dit que « l’action vise à faire le lien direct entre les citoyens, leurs rêves et leurs projets communs avec les institutions internationales et les acteurs du développement d’optimiser les contributions de chacun dans un souci d’efficacité et de transparence ».

Selon la résolution de l’ONU 69/6 du 31 octobre 2014 le sport peut favoriser l’éducation, la santé, le développement et la paix. « Le sport apparaît de plus en plus comme un important moyen permettant d’aider les Nations Unies à atteindre leurs buts, en particulier, les objectifs du Millénaire pour le développement. En intégrant de manière plus systématique le sport dans ses programmes en faveur du développement et de la paix, l’Organisation peut mettre pleinement à profit un outil économique et de grande portée grâce auquel nous pourrons créer un monde meilleur », analyse M. Banki-moon, secrétaire général de l’ONU.

A côté des acteurs traditionnels comme le CIO ou les fédérations sportives internationales, de nombreuses institutions internationales, d’agences de développement, d’ONG et de fonds philanthropiques ont décidé d’ouvrir leurs financements aux projets sportifs.

A noté que ¨ WinWin développement¨ est une plateforme d’accompagnement de projets de développement par le sport. La plateforme offre des solutions locales et internationales adaptées permettant d’assurer l’accompagnement, la structuration et le financement de projets sportifs d’intérêt général.

Elle est ouverte aux projets associatifs, aux initiatives d’entreprises publiques ou privées, aux projets de collectivités, et non aux projets individuels privés.

¨Winwin Afrique¨ est l’édition africaine de ce projet global et son premier territoire d’expression. Son objectif est de poursuivre ces rencontres en bénéficiant de l’apport des nouvelles technologies et du digital.

Lamine Kané

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques