| |

Résilience des ménages : Le ministère du développement Rural renforce la capacité des acteurs

samedi 4 décembre 2021

Du 29 novembre au 3 décembre 2021, la Maison des aînés de Bamako a abrité un atelier de renforcement des capacités d’analyse de la résilience à l’insécurité alimentaire des ménages par l’outil RIMA 2. Ces 5 jours de travaux ce sont déroulés sous la direction de Daniel Siméon Kelema, secrétaire général du ministère du Développement Rural.

L’objectif principal de cet atelier est de renforcer les capacités méthodologiques et opérationnelles de réponse de la cellule technique AGIR et d’autres acteurs intervenant en milieu rural, en matière de mesure et d’analyse de résilience des ménages affectés par les chocs, les changements climatiques, l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali. L’atelier a regroupé les agents du ministère du Développement Rural, des projets et programmes rattachés et du groupe des experts SIG.

Au programme de l’atelier l’on a pu noter entre autres : la présentation sur le concept de résilience ; la présentation sur le pilier de l’accès aux services de base (ABS) ; la présentation sur le pilier des filets sociaux (SSN) ; sur le pilier des actifs (AST) ; sur le pilier de la capacité d’adaptation (AC). Ensuite, le rappel sur les indicateurs de sécurité alimentaire ; l’estimation du niveau et de la structure de la résilience ; l’utilisation de l’application Shiny RIMA et le suivi des 6 points de la déclaration de Malabo.

Rappelons qu’à travers le renforcement de capacités, l’action de terrain ou la capitalisation de l’expérience acquise, le programme d’appui institutionnelle de la cellule AGIR financé par le programme alimentaire mondial au Mali depuis 2018 prévoit à moyen termes d’améliorer les capacités d’intervention du dispositif national de suivi des actions, de la résilience à travers la cellule technique AGIR (CT/AGIR) en matière de renforcement de la résilience.

Pour ce faire, la cellule technique AGIR cherche à renforcer les outils d’analyse en travaillant sur des indicateurs de mesure de la résilience afin de mieux planifier, suivre et évaluer ses interventions sur le terrain. La modalité de mesure et d’analyse de l’indice de résilience avec l’outil méthodologique RIMA II développé par la FAO existe déjà au sahel, cependant, il importe que la cellule technique AGIR et les structures du ministère du Développement Rural s’approprient cette modalité de mesure afin de mieux l’utiliser.

Partant de l’expérience de la FAO sur le sujet, la cellule technique AGIR a organisé cet atelier afin de mieux s’outiller des connaissances, la compréhension et les capacités d’utilisation et d’analyse des outils et de l’indice de mesure de la résilience. Cette action entre dans le cadre de l’appui institutionnel du PAM au ministère du développement Rural qui rentre dans le cadre de l’assistance à la mise en œuvre des priorités résiliences pays (PRP).

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav