| |

Patrimoine culturel immatériel : Des agents outillés à l’assaut du terrain

mardi 16 septembre 2014

Pour faire l’inventaire du patrimoine culturel immatériel du Mali en vue de sa sauvegarde urgente, le ministère de la culture à travers, la direction nationale du patrimoine culturel et en collaboration avec l’UNESCO, a organisé du 5 au 15 septembre 2014, un atelier de formation, à l’intention des membres de l’équipe de coordination nationale et des antennes régionales à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel.

Mme Haïdara Aminata Sy, secrétaire général du ministère de la culture, accompagné Lazare Eloundou, représentant de l’UNESCO au Mali, a présidé le 15 septembre 2014, au Musée national du Mali, la cérémonie de clôture de l’atelier. « Durant dix jours, vous avez échangé avec les facilitateurs internationaux et nationaux sur différents modules comprenant aussi bien les enjeux du patrimoine culturel immatériel, les stratégies et outils nécessaires pour conduire le travail d’inventaire que vous transmettrez aux différentes équipes sur le terrain dans les cercles et communes respectifs de vos régions », a indiqué Mme Haïdara. En effet, l’atelier visait la formation des formateurs. Et, les principaux thèmes abordés par cette formation, ont permis aux participants de se familiariser avec la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et ses directives opérationnelles et de connaître la définition, l’identification, les outils et le matériel d’inventaire du patrimoine culturel immatériel. Mieux, l’atelier les a aidés à comprendre la méthodologie et les stratégies d’inventaire des éléments du patrimoine culturel immatériel. « L’application des modules dispensés sur le terrain, précisément avec la communauté de Sogonafing, en Commune III du District de Bamako, vous ont permis d’acquérir des connaissances sur les faits et pratiques communautaires et de mieux apprécier l’importance de cet inventaire pour la sauvegarde de l’identité culturelle des communautés dans vos régions respectives », a indiqué Mme Haïdara. Avant d’ajouter qu’elle est convaincue que la mise en œuvre pratique du projet d’inventaire contribuera efficacement à la sauvegarde de valeurs immatérielles de notre patrimoine dans le septentrion du Mali. Selon elle, ces valeurs ont sous-tendu pendant des siècles les pratiques de solidarité, de cohésion sociale, de réconciliation entre les différentes communautés qui les ont partagés dans leur diversité. En plus de l’UNESCO, notamment le Secrétariat de la convention 2003, dont l’appui financier a permis la réalisation de cette première grande activité du projet d’ « Inventaire du patrimoine culturel immatériel au Mali en vue d’assurer sa sauvegarde urgente », le secrétaire général du département de la culture, a salué les deux facilitateurs : Sidi Traoré du Burkina Faso et Domitien Nizigiyimana de l’Université du Burundi.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav