| |

Bureau malien du droit d’auteur : L’intensification de la lutte contre la piraterie et le recouvrement des redevances à l’ordre des priorités

mardi 4 novembre 2014

« J’invite tous les usagers d’œuvres : organismes de radio et de télédiffusion, les entrepreneurs de spectacles, tels les festivals, les concerts, les campagnes promotionnelles, les promoteurs d’hôtels, de bars restaurants, d’espaces culturels et de loisirs, les transporteurs, les importateurs de supports d’œuvres, à venir prendre les autorisations et à payer régulièrement les redevances dues ». Ce message a été livré par Mme N’diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la culture, le 3 novembre 2014, lors de la 27ème session ordinaire du Conseil d’administration du Bureau malien du droit d’auteur (BUMDA).

L’adoption du décret fixant les modalités de perception et de répartition des redevances de droits d’auteur et de droits voisins, restera une réalisation majeure du premier semestre 2014, pour le BUMDA. Le ministre de la culture, lors de la 27ème session ordinaire du Conseil d’administration du BUMDA, a indiqué que ce décret marque une étape décisive de l’évolution de la gestion collective des droits d’auteur et des droits voisins dans notre pays et traduit la volonté des plus hautes autorités de notre pays, de rendre aux créateurs d’œuvres littéraires et artistiques la dignité de la vie en leur permettant de vivre du fruit de leurs créations.

Si le ministre de la culture a salué la direction du BUMDA pour le travail accompli, elle a estimé qu’il y a un effort exceptionnel à faire dans la lutte contre la piraterie et le recouvrement des redevances de droits d’auteurs et de droits voisins. Elle a indiqué qu’au Mali la piraterie persiste sous des formes variées, souvent difficiles à cerner : la reproduction, la diffusion, la distribution et l’exploitation illégales et anarchiques des œuvres, le photocopillage massif et abusif des œuvres littéraires et plastiques. Selon elle, cela a mis à rudes épreuves l’industrie culturelle, notamment la production littéraire et artistique. « Il s’agit pour nous de lutter férocement contre la piraterie », a-t-elle indiqué.

Avant d’ajouter qu’il s’agira d’assurer la promotion des artistes et la sauvegarde efficiente des droits de tous les auteurs, afin qu’ils puissent vivre dignement du fruit de leur création. « J’exhorte la Direction du BUMDA à élaborer et à mettre en œuvre les stratégies les plus efficaces pour parvenir à bout du fléau et intensifier ses efforts dans le recouvrement des redevances de droits d’auteur et de droits voisins auprès des utilisateurs d’œuvres, en vue d’un accroissement conséquent de la masse à partager », a-t-elle instruit. Avant de remercier l’Agence française pour la promotion de l’enseignement supérieur, l’accueil et la mobilité (Campus France), pour avoir offert 20 ordinateurs de bureau au BUMDA.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav