| |

Promotion de la scolarisation des filles : Le Projet SCOFI forme 34 cadres de l’administration scolaire

mardi 6 septembre 2022

En collaboration avec le Ministère de l’Education nationale, à travers la Direction nationale de l’enseignement fondamental (DNEF), Affaires mondiales Canada (AMC), en partenariat avec Cowater International, la Fondation One Drop et la Fondation Hilton, met en œuvre le Projet Promouvoir la scolarisation des filles (SCOFI) au Mali. Ce Projet d’une durée de 5 ans, vise à améliorer l’accès, le maintien et les résultats scolaires des adolescentes de l’enseignement fondamental II, y compris celles vivant avec un handicap et les déplacées de conflits.

« Renforcer les capacités du Ministère de l’éducation nationale au niveau centralisé et décentralisé pour réduire les disparités liées au genre au 2e cycle de l’enseignement fondamental » est une mission assignée au Projet SCOFI. Dans le cadre de la réalisation de cette mission, en collaboration avec la Direction nationale de l’Enseignement fondamental, le Projet SCOFI organise du 4 au 10 septembre 2022, à Ségou, une formation et mise à niveau des formateurs nationaux sur l’analyse sexospécifique et la programmation sensible au genre.

Mme Sidibé Dédéou Ousmane, Ministre de l’éducation nationale, a présidé le 5 septembre 2022, le lancement des travaux d’un atelier, à l’école Fondamentale Bandjougou Bouaré, qui a pour objectif le renforcement des capacités des agentes et agents SCOFI, des Chefs de division planification, examens et concours (CDPEC), des Chefs de division éducation de base (CDEB) et des Conseillers à l’orientation (CO) en matière d’analyse sexospécifique et de programmation sensible au genre afin de réduire les inégalités en matière d’égalité de genre et d’inclusion sociale/scolaire au sein de leur institution de travail.

Aminata Traoré, Spécialiste Égalité des Genres et Éducation Inclusive du Projet Promouvoir la Scolarisation des Filles (SCOFI) au Mali, a indiqué que cette activité de 7 jours permettra aux agentes et agents SCOFI, les CDPEC, les CDEB et les CO de maîtriser les concepts, termes et outils d’analyse reliés au genre, dans la planification et la budgétisation, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des activités au sein de leur institution de travail. Selon elle, ce sera une belle occasion pour renforcer les capacités des cadres, agentes et agents en analyse et intégration du genre en lien avec le domaine de l’Éducation et les amener à s’approprier la pertinence d’appliquer les procédures et outils de l’approche intégrée entre les genres et l’inclusion /scolaire dans les domaines politique, administratif et d’allocation de ressources financières en vue de réduire les inégalités entre les différentes catégories sociales, notamment les élèves du Fondamental 2.

Pour sa part, Mme la Ministre a salué les partenaires du Projet SCOFI pour les résultats déjà engrangés. Elle a aussi salué la réalisation par le Projet d’études et analyses qui ont identifié les barrières socioculturelles, physiques, pédagogiques, institutionnelles, communautaires et familiales qui limitent l’accès, le maintien et la réussite scolaire des adolescentes du fondamental 2 y compris celles en situation de handicap et les déplacées de conflits.

Et, pour contrer ces obstacles sexospécifiques, Mme la Ministre a indiqué qu’il est impératif d’outiller les agentes et agents SCOFI pour mettre en œuvre des stratégies, implémenter des dispositifs conçus. Elle a estimé que les module et guide de formation sur la réduction des barrières sexospécifiques à la SCOFI élaborés dans le cadre du Projet SCOFI, doivent être des voies et moyens de mitigation des barrières sexospécifiques.

Mieux, Mme la Ministre a rappelé que cet atelier est une réponse directe à l’analyse diagnostique des besoins des agentes et agents des structures centrales et déconcentrées de la Direction Nationale de l’Enseignement Fondamental, réalisée entre novembre et décembre 2021, à travers la division SCOFI, et de leurs proches collaborateurs, en l’occurrence les Chefs de division planification, examens et concours et les Chefs de division éducation de base, relevant des Académies d’enseignement et les Conseillers d’Orientation, relevant du Centre d’animation pédagogique. Elle a indiqué que le rapport avait mis en exergue l’insuffisance de formation des cibles concernées sur les thématiques prioritaires, notamment l’analyse sensible au genre et les différents outils de prise en compte de cette dimension en lien avec la problématique de la SCOFI.

Il faut dire qu’au terme de cette formation, il est attendu que les agentes et agents SCOFI, les CDPEC, les CDEB et les CO soient mieux outillés pour intégrer les questions liées à l’égalité des genres et à l’inclusion sociale dans leurs activités de conception, de planification et de budgétisation, de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation en vue de réduire les barrières sexospécifiques en lien avec l’accès, le maintien et la réussite scolaire des filles du Fondamental 2, y compris celles en situation de handicap et les déplacées de conflits.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav