| |

Journalisme dans le secteur de la culture : GIZ renforce la capacité de 12 jeunes journalistes maliens

jeudi 21 janvier 2021

Du 11 au 18 janvier 2021, 12 jeunes journalistes culturels ont participé à une formation de renforcement de capacités en journalisme culturel. Elle a été organisée par la GIZ, dans le cadre la mise en œuvre de son projet « Donko ni Maaya : Prévention de crise et renforcement de la cohésion sociale à travers la promotion du secteur de la culture au Mali ». C’était au restaurant hôtel Djoliba Plage.

Rappelons que ces 12 journalistes culturels ont été sélectionnés à la suite d’un appel à candidature. L’objectif global, de cette formation, est de renforcer les compétences rédactionnelles et journalistiques de ces jeunes pour faire mieux ressortir l’impact de la culture sur la société et promouvoir le secteur de la culture au Mali. Au titre des objectifs spécifiques, il s’agit de renforcer les compétences de 12 jeunes journalistes en journalisme culturel, de renforcer leurs compétences à la rédaction de portrait et à la réalisation d’interview avec des acteurs culturels.

Ces jours de formation ont été facilités par Jonathan Fischer, journaliste culturel à travers l’étude de cas réel. Elle a couvert les points suivants : une vue d’ensemble sur le secteur du journalisme culturel : définir le contexte historique, politique, social et économique de la culture ; définir le journaliste et son rôle dans la société en tant que narrateur, définir les principes d’un bon récit journalistique de la culture.

La rédaction d‘un portrait : définir les techniques d’introduction et de réalisation d’un portrait ; définir les structures d’une narration orale d’une histoire culturelle. Ensuite, la réalisation d’interview : définir les techniques de recherche de sources d’informations sur les sujets culturels ; définir les techniques de recherche de l’interlocuteur et du sujet à présenter aux lecteurs ; définir les phases de réalisation de l’interview ; définir les techniques de montage et d’écriture de l’interview.

L’approche pédagogique adoptée par le formateur était le renforcement des compétences par l’expérience et l’étude de cas réel avec des séances de discussions en plénière autour de la culture ; des travaux de groupe (exercices pratiques, séance de réflexion, conception et restitution).

Notons que le dernier jour de la formation, les participants après trois jours de préparation, ont réalisé et présenté une interview avec les partenaires culturels. Ce qui servit pour mieux outiller ces 12 jeunes journalistes en culture.

Rappelons que le projet GIZ « Donko ni Maaya » vise à offrir des alternatives aux jeunes face aux positions extrémistes en leurs accordant en tant qu’agents de changement, un rôle positif et actif dans la lutte contre l’extrémisme violent, la participation politique, le renforcement de la cohésion sociale ainsi que la prévention des crises via des formes d’expression culturelles.

A cet effet, l’appui du projet sera développé autour de trois principaux champs d’action : l’appui à des centres de la culture et de la jeunesse servant de lieux de rencontre pour les jeunes, l’appui à la diffusion d’initiatives de création culturelle, le conseil politique et renforcement des capacités institutionnelles en vue de promouvoir le secteur culturel immatériel.

En tant que levier de développement social et économique et de cohésion sociale, le secteur de la culture peine à avoir une visibilité et impact réel. Ce manque, se traduit plus généralement par une faible qualité des articles et reportages dans le domaine culturel. C’est pourquoi, le projet Donko ni Maaya, dont l’objectif est de contribuer aux renforcements des capacités des acteurs du secteur culturel décide d’organiser à l’intention de jeunes journalistes culturels une formation en journalisme dans le secteur de la culture. Cette formation qui est axé sur la pratique, permet aux jeunes journalistes culturels de mieux présenter le secteur de la culture et son impact sur la société mais également de disposer de tous les outils nécessaires pour rédiger des portraits et réaliser des interviews.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav