• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Décès de 48 migrants maliens : L’AME invite l’Union Européenne à revoir sa politique migratoire

    « 48 migrants maliens ont péri dans la méditerranée en tentant de se rendre en Europe considérée comme un eldorado, mais les migrants maliens fuient surtout la misère et le chômage », a indiqué L’Association Malienne des expulsés (AME) dans une déclaration publiée

    Nouveau Gouvernement : Le parti FARE dénonce « la redistribution des situations de rente au sein de la majorité présidentielle »

    « Le parti FARE a pris note de la formation d’un nouveau gouvernement le 30 décembre 2017. Il constate cependant que loin des préoccupations des Maliens, l’objectif premier du remaniement semble être la redistribution des situations de rente au sein de la

    Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale : Tiéman Hubert Coulibaly s’installe

    Suite à la formation du nouveau Gouvernement dirigé par Monsieur Soumeylou Boubèye MAÏGA, Premier ministre, Chef du Gouvernement, les ministres sortant et entrant des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, respectivement S.E.M. Abdoulaye DIOP

    | |

    Le Parti SADI réaffirme son soutien et sa solidarité au peuple et au Gouvernement bolivariens

    mercredi 23 août 2017 , par Assane Koné

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) salue l’engagement et le courage du peuple Vénézuélien qui a participé de façon massive et éloquente à la mise en place, le 30 juillet 2017, d’une constituante pour surmonter de façon démocratique et pacifique la grave crise politique et garantir les acquis sociaux obtenus de haute lutte par le peuple sous la direction du Gouvernement bolivarien.

    Malgré un climat de violence sans précèdent (lynchages contre de supposés chavistes (dont beaucoup ont été brûlés vifs, assassinat de deux candidats à l’Assemblée Nationale Constituante, d’un juge ainsi que de nombreux agents des services de sécurité mobilisés dans le cadre du maintien d’ordre, attaques contre les symboles de l’Etat, d’un Hôpital maternel à Caracas, l’incendie de plus de cinq mille (5000) commerces, d’une cinquantaine de minibus, la destruction de plusieurs dizaines de machines électorales électronique et des tonnes d’aliment, les menaces de sanctions économiques et diplomatiques de l’OEA, d’intervention militaire des États-Unis), le peuple vénézuélien a fait la démonstration de son unité et de sa détermination en participant massivement à la mise en place de la Constituante. Pour le Parti SADI :

    -  Le soutien massif du peuple vénézuélien au referendum du 30 Juillet 2017 est la traduction éloquente de sa maturité et de sa volonté inébranlable d’exercer sa souveraineté et son droit inaliénable de choisir ses représentants à travers un vote universel, libre et secret ;
    -  Elle est également une réponse claire et sans ambiguïté aux campagnes médiatiques agressives, permanentes et à la désinformation systématique menées par une certaine presse internationale et certains gouvernements latino-américains soumis aux agendas des multinationales, visant à semer le doute et la confusion sur les enjeux véritables du referendum, les causes profondes de la confrontation politique et les menaces d’agression armée, de sanctions économiques et diplomatiques contre le Gouvernement bolivarien ;
    -  Enfin, ce vote massif démontre une fois de plus l’isolement grandissant de l’opposition réunie au sein de la Table de l’Unité Démocratique (MUD), son incapacité congénitale à dessiner un projet politique alternatif pour le pays. D’où ses appels incessants à l’invasion armée dans l’espoir d’arriver au pouvoir dans les fourgons de l’armée des Etats-Unis, remettre en cause les acquis démocratiques incontestables obtenus au cours des dix-huit dernières années et liquider les conquêtes sociales de la révolution ;
    -  Le Parti SADI félicite et soutien le Président Nicolas Maduro qui, faute de possibilité de dialogue avec une opposition attachée à le renverser, s’est basé sur l’article 348 de la constitution pour convoquer et faire élire une Assemblée Nationale Constituante pour donner la parole au peuple, ramener l’ordre, faire justice et défendre la paix.

    Bamako, le 21 Août 2017
    Le Bureau Politique
    Le Président
    Dr Oumar Mariko

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce