• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Un nouvel élan dans la protection du patrimoine culturel malien

    Bamako, 31 octobre 2017 -Dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme de réhabilitation du patrimoine culturel et de sauvegarde des manuscrits anciens du Mali, une formation de 10 formateurs nationaux et de 14 formateurs des forces de

    Situation au Togo : Le Parti SADI condamne la répression des marches pacifiques et exprime son soutien aux forces démocratiques du Togo

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance est fortement préoccupé par la détérioration de la situation politique et sociale au Togo à la suite des violentes répressions exercées par le pouvoir contre les marches pacifiques organisées par les

    Élections régionales du 15 octobre 2017 au Venezuela : Le Parti SADI salue la large victoire du Parti Socialiste Unifié

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance salue la large victoire du Parti Socialiste Unifié (PSUV) aux élections régionales du 15 octobre en remportant 18 des 23 Etats que compte le pays contre seulement 5 Etats pour la coalition de

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    8ème Jeux de la francophonie : La Côte d’Ivoire dit Akwaba à 43 délégations

    samedi 22 juillet 2017 , par Assane Koné

    Couleurs et sons se sont donnés rendez-vous dans un Stade Félix-Houphouët Boigny d’Abidjan, pour accompagner les 43 délégations qui sont présentes à Abidjan, pour faire de la « solidarité, la diversité et l’excellence », la devise des jeux de la Francophonie une réalité.

    Le 21 juillet 2017, la cérémonie d’ouverture des 8èmes Jeux de la Francophonie a été un moment très fort pour tous les participants. En présence de Alassane Dramane Ouattara, Président de la Côte d’Ivoire, qui avait à ses côtés, les président de la République du Mali, du Burkina Faso, du Togo, du Niger, de Madagascar et du Ghana, les 43 délégations diversement habillés, ont chacune marqué ce moment d’une particularité qui leur est propre. Au moment où certaines délégations ont fait le choix de marcher timidement, d’autres ont dansé et chanté. En tout cas ce fut un moment où la plupart des délégations ont voulu mettre un accent particulier sur leur présence.

    Comme pour demander à nos mânes de veiller sur le bon déroulement de l’édition en cette période où la plupart des nations du monde sont confrontées à une insécurité exceptionnelle, le Chef de village de Cocody village, a procédé à une libation.

    Cette cérémonie de libation a ouvert la voie à la présentation du drapeau des jeux, porté par Gbagbi Ruth, athlète ivoirienne, médaillée d’or au championnat du monde de Taekwondo en 2017 et médaillée de Bronze aux jeux Olympique de Rio.

    Les spectateurs pour la plupart des jeunes, qui ont pris d’assaut les gradins du Stade Félix Houphouët Boigny, ont pu assister à un défilé riche en couleurs et en rythmes.

    De la France à la Côte d’ivoire, en passant par l’Arménie, le Bénin, la Bulgarie, le Burkina Faso, le Cambodge, le Cameroun, le Canada avec 3 délégations, le Cap-Vert, Centrafrique, les Iles Comores, le Congo Brazzaville, le Congo Démocratique, Djibouti, L’Egypte, Wallonie Bruxelles, Gabon, Guinée, Haïti, Kosovo, Liban, Luxemburg, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Monaco, Niger, Roumanie, Sénégal, Seychelles, Suisse, Tchad, Tunisie, Uruguay et le Vietnam, les délégations ont rivalisé d’ardeur lors du défilé.

    « L’enjeu des jeux dépasse les jeux »

    Beugré Manbé, Gouverneur du District autonome d’Abidjan et Ministre des Jeux de la Francophonie auprès du Président Alassane Dramane Ouattara, a indiqué que tous les pays francophones du monde ont fait confiance à la Côte d’Ivoire pour l’organisation des 8ème édition des jeux de la Francophonie. Il a rappelé que pour la réussite de cette manifestation, le Président ADO a ouvert 12 grands chantiers qui aideront à une réussite de la rencontre des jeunes francophones du monde. Il a indiqué que pour la Côte d’Ivoire « l’enjeu des jeux dépasse les jeux ».

    « Afrique berceau de l’humanité, continent de toutes nos origines »

    « Bonsoir Abidjan. Bonsoir la Francophonie Michaelle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie. Vous êtes venus du monde entier. Vous savez ils sont en ce moment des Centaines de millions, sur les 5 continents à nous suivre. On devrait les saluer ensemble depuis ce magnifique stade Felix Houphouët Boigny. Faites entendre votre énergie. Faites entendre votre joie d’être enfin à Abidjan... Il y a de l’énergie ici pour les 8ème jeux de la Francophonie en Côte d’Ivoire, terre de tant de beauté, en Afrique berceau de l’humanité, continent de toutes nos origines », a indiqué Michaelle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie.

    Elle a ensuite indiqué que « Ces jeux sont à vous et grâce à vous nous démontrons à la face du monde la force de l’amitié, la force de fraternité entre les peuples, la force de la riche diversité de nos cultures et langues, la force la langue française, qui est notre trait d’union, la force de pouvoir se lancer tous les défis à travers les arts et les sports. C’est tout cela les jeux de la francophonie, c’est aimer être ensemble, C’est aimer vivre libre ensemble, c’est aimer vivre en paix ensemble. C’est vous, la jeunesse qui, entretenez cette flamme avec votre créativité, votre volonté de repousser les limites, votre capacité de vaincre tous les obstacles. C’est vous qui nous donnez l’envie et le courage de regarder demain. Vous illuminez déjà ces jeux de votre présence en si grand nombre et je sais que vous vivrez des moments inoubliables et nous allons les vivres avec vous ».

    Michaelle Jean a ensuite invité le Président Alassane Dramane Ouattara de bien vouloir procéder à l’ouverture officielle des 8ème jeux de la Francophonie.

    « … Jeux de la Francophonie en Côte d’Ivoire … un retour aux sources »

    « Cette fête est la vôtre. Merci pour votre grande mobilisation. La Côte d’Ivoire est heureuse et fier d’accueillir les 8ème jeux de la Francophonie. Akwaba en Côte d’Ivoire », a indiqué ADO.

    Il a rappelé que le Président Félix Houphouët Boigny avait déjà en 1984, initié ici à Yamoussoukro les jeux de l’amitié qui avaient rassemblé à Yamoussoukoro plus de 2000 jeunes venus des pays la Francophone et c’est cet évènement qui a inspirer les initiateurs des jeux actuels de la Francophonie, dont la première édition a eu lieu au Maroc.

    « Cette 8ème édition des Jeux de la Francophonie en Côte d’Ivoire est donc en réalité un retour aux sources et nous en sommes très fiers », a-t-il déclaré. Avant de soutenir qu’avec 256 millions de personnes et 56 pays liés par la langue française, il a estimé que le moment est arrivé de prendre conscience que la Francophonie représente une force politique, culturelle et sociale dont nous pourrions tirer des bénéfices encore plus importants que nous pouvons imaginer. « Faisons en sorte que ces jeux soient une occasion supplémentaire de nous rappeler ce que nous sommes, ce qui nous unis et ce qui nous rapproche. Car c’est ainsi que nous pourrons le mieux contribuer à l’épanouissement de nos peuple et au progrès de l’humanité », a-t-il proposé.

    Il eut ensuite la lecture du serment des artistes et des athlètes, où l’engagement fut pris de participer aux compétitions dans un esprit chevaleresque pour la gloire du sport et de la culture et l’honneur de nos équipes. En ce qui concerne le serment des arbitres et autres juges, il a marqué leur engagement à faire travail en toute impartialité en respectant les règles qui les régissent.

    Aîcha koné, grande impératrice de la musique ivoirienne, a interprété l’abidjanaise, l’hymne national de la Côte d’Ivoire, avec un accompagnement musicale de la fanfare de la garde républicaine. Mais, en réalité ce fut un grand chœur repris par au moins 20 000 personnes dans les gradins du Stade.

    Ce fut ensuite la présentation de la mascotte des jeux : Faro, Abidjan 2017. Et, le spectacle des 8ème jeux de la Francophonie pouvait commencer.

    Hommage aux pères fondateurs de la francophonie

    Le spectacle a rendu hommage aux pères fondateurs de la francophonie que son Léopold Sédar Senghor, ancien Président du Sénégal, Noradome Sihanouk du Cambodge, Hamani Diori ancien Président du Niger, Habib Bourguiba, ancien Président de la Tunisie.

    Le spectacle riche en couleur a fortement fait appel au numérique. Il faut dire qu’il y a eu un bon dosage entre tradition et modernité dans les différents tableaux. De Josey à Maggic Système, en passant par Coumba Gaoulo Seck, le spectacle fut exceptionnel.

    En terrain conquis, Maggic Système en révisé son riche répertoire musical de 20 ans. Et, cela a suffi de transformer le stade Félix Houphouët bobgny en une grande boîte de nuit à ciel ouvert, où les jeux de lumières et le son, ce sont donnés rendez-vous pour colorer la fête.

    Un feu d’artifice d’une très forte ampleur, a mis fin à la cérémonie. Et, les compétions pouvaient commencer.

    Assane Koné
    Envoyé spécial à Abidjan

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce