• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Mopti, Ségou : les humanitaires s’inquiètent des conséquences sanitaires de l’interdiction de circuler à moto

    Bamako, 12 avril 2017 – Les organisations humanitaires Médecins Sans Frontières (MSF) et Terre des hommes (Tdh) s’inquiètent des conséquences sanitaires pour la population, suite à l’interdiction partielle ou totale de circuler à moto entre les villages, décidée

    Paix et réconciliation : La CVJR et l’IMRAP signent un accord de partenariat

    La Commission Vérité, Justice et Réconciliation (C.V.J.R) et l’Institut Malien de Recherche Action pour la Paix (IMRAP) ont signé un ACCORD CADRE DE PARTENARIAT. L’objet est d’établir un cadre général de partenariat, de collaboration, de soutien et de coordination

    Mobilisation des cadres pour le développement du cercle de Goundam

    Une importante délégation du Bureau exécutif de l’Association pour le développement du cercle de Goundam (ADCG) conduite par son Président Dr Alamir Sinna Touré a rencontré la Direction Générale de l’Office pour la mise en valeur du Système Faguibine (OMVF) le

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Festival sur le Niger : L’édition 2017 aura lieu du 1er au 5 février 2017

    samedi 28 janvier 2017 , par Assane Koné

    Ségou la ville des 4444 balazan s’apprête à accueillir la 13ème édition du Festival sur le Niger, placée cette année sous le thème : « Jeunesse africaine et le défi du numérique ». L’édition 2017, de la manifestation culturelle phare d’Afrique a été lancée le 28 janvier 2017, lors d’une conférence de presse présidée par Nouhoum Diarra, Maire de la commune Urbaine de Ségou.

    Assisté de ses proches collaborateurs de l’organisation du Festival sur le Niger, Mamou Daffé, Directeur de la manifestation, a indiqué que Ségou accueillera, par la grâce de Dieu, la 13ème édition du Festival sur le Niger.

    « Nous avons cette année décidé d’organiser la manifestation sur trois scènes : la scène Biton sera installée au Quai des Arts où aura lieu la foire internationale de Ségou, la scène de la Fondation du Festival sur le Niger qui va recevoir tous les grands concerts et la scène du Centre culturel Kôrè de Sébougou, pour le théâtre, la danse et certains concerts », a indiqué Mamou Daffé, Directeur général du Festival sur le Niger. Avant d’ajouter que cette année Ségou aura un nouveau format du festival, avec des ouvertures sur le théâtre et la danse.
    Trois scènes pour faire de Ségou la capitale de la musique en Afrique

    Dans le domaine de la musique, en plus des trois scènes, Mohamed Doumbia, responsable de l’administration et de la production de la Fondation du Festival sur le Niger, a indiqué qu’il aura cette année 3 soirée thématique.

    La soirée de la Nuit de la paix, aura le jeudi 2 février 2017 à la Fondation du Festival sur le Niger, avec des artistes comme : Abdoulaye Diabaté, Sadio Kouyaté, Draa Tribes du Maroc, Ali Farka Touré Band et Sahel Sahara Band.

    La soirée Hip Hop qui aura lieu le Vendredi 3 février 2017, sur la scène de la Fondation du Festival sur le Niger, sera consacrée à la restitution de la résidence de création avec des artistes comme Master Soumy, Mylmo, Penzy, Tal B, Kira Kono, Gaspy, Koudy du Bénin et Didier Awadi du Sénégal.

    La soirée internationale que nous appelons communément le « Samedi national » aura lieu le 4 février 2017, à la Fondation du Festival sur le Niger, avec des artistes comme Salif Keita, Ade Bantu, Vieux Farka Touré, Elida d’Almeida (Cap Vert), José Mucavelé (Mozambique) et Adama Keita.

    Parallèlement à cette programmation qui se déroulera sur trois nuits, Mohamed Doumbia a indiqué que le Quai des Arts de Ségou (l’ancien site du Festival sur le Niger ) au bord du Fleuve, recevra la scène Biton qui va enregistrer des concerts d’artistes en plein jour à partir du 1er au 4 février 2017.

    Déjà le 1er février 2017, à partir de 16 heures, sous le label « Talents du Mali et d’ailleurs », la scène Biton accueillera les artistes Ben Zabo et Ablo Diarra. C’est cette même scène qui recevra le jeudi 2 février, à partir de 16h30, la cérémonie d’ouverture de l’édition 2017 du Festival sur le Niger et le lancement de la Foire internationale. Cette cérémonie enregistrera l’animation des artistes Mamou Thiéro, le Super Biton de Ségou, Néba Solo et le Kanaga de Mopti.

    C’est aussi sur cette scène que se produiront des artistes comme Sangaraka et le groupe Hinizi le vendredi 3 février à partir de 10 heures. Et, Mariam Koné et le groupe Balazan, à partir de 16 heures. Parallèle à ce concert sur la scène Biton, Doussou Bagayogo et l’ivoirienne Ayidissa, tiendront les festivaliers en haleine au Centre culturel de Sébougou, à partir de 16 h 30. Et, le samedi 4 janvier 2017, à partir de 10h, Mariam Fané et l’Orchestre Kôrè, avec des leads vocal comme Mohamed Dorenthié et Hawa Maïga, seront sur la scène Biton au Quai des Arts. Ils céderont le podium à Samba Touré, le Groupe Amanar de Kidal et à Amadou Diarra, à partir de 16h. Au même moment, au niveau du Centre Kôrè à Sébougou, Cheick Siriman Cissoko, Scèn’art Gabon et Saaba, rivaliseront d’ardeur pour tenir les festivaliers en haleine.

    Théâtre

    A côté de cette riche programmation musicale, Mohamed Doumbia a indiqué qu’une place de choix sera réservée au théâtre. Selon lui, le 2 février 2017, à partir de 18h30, les festivaliers pourront suivre, au Centre kôrè de Sébougou, des pièces comme « Lamentation@12 » du metteur en scène Zimbabwéen Daves Guzha et « Inchallah » de la Compagnie Blonba.

    Le 3 février, les festivaliers auront le privilège d’assister au Centre Kôrè de Sébougou, à partir de 18h30, les pièces de théâtre intitulées, « la Lumière » de Acte Sept et « Les aventures de Nasreddine » de Aw Jigui Art.

    Table ronde et conférence

    Pour sa part, Attaher Maïga, chargé du volet Conférences et colloques du Festival sur le Niger, a rappelé que la manifestation culturelle phare du Mali, n’est pas seulement un espace dédié à la musique, au théâtre et aux arts plastiques. Selon lui, chaque année pendant le festival, un moment est consacré à la réflexion. « Cette année, nous n’aurons pas notre traditionnel colloque internationale de Ségou. En lieu et place nous avons programmé deux tables rondes et une conférence débat », a-t-il indiqué.

    Le mercredi 1er février 2017, la Fondation Festival sur le Niger abritera à partir de 9h30 une table ronde sur le thème : « Jeunesse Africaine et le défi du numérique ». La deuxième table ronde aura lieu le jeudi 2 février 2017, sous le thème : « Pour une contribution efficiente des arts du spectacle à la renaissance culturelle africaine ». Le vendredi 3 février 2017, à partir de 10h30, la salle de la Mairie de Ségou abritera une causerie débat avec la caravane culturelle pour la paix sur le thème : « Paix et Réconciliation ». Le Samedi 4 février 2017, à partir de 9h, au Centre Culturel Kôrè de Sébougou, le Pr Felwine Sarr du Sénégal, animera une conférence débat sur son ouvrage « Afrotopia » où il dit clairement que l’Afrique doit refuser le mimétisme pour trouver son chemin pour son développement.

    Foire internationale de Ségou

    En sa qualité de coordinateur de l’organisation de la Foire internationale de Ségou, Djibril Guissé a indiqué que la Foire de Ségou, organisée chaque année dans le cadre du Festival, aura lieu du 30 janvier au 6 février 2017, sur la Quai des Arts au bord du fleuve.

    Selon Djibril Guissé, ce sont 120 stands qui ont été montés au bord du fleuve pour accueillir les opérateurs de 15 pays de l’Afrique de l’ouest.

    Le soutien de la mairie de Ségou

    « Je voudrais témoigner du soutien de la Mairie de Ségou pour l’organisation de cette manifestation qui contribue d’année en année au développement local de la ville de Ségou », a indiqué Nouhoum Diarra, Maire de Ségou. Pour la circonstance, il s’était fait accompagner par tout le conseil municipal de Ségou pour participer à la conférence de presse de lancement du Festival. Histoire de montrer tout le soutien de la municipalité de Ségou pour l’organisation de la manifestation. Il a du reste féliciter Mamou Daffé et toute son équipe. « Nous serons à vos côtés comme par le passé pour la réussite de la manifestation », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que ce festival est un évènement qui participe de façon notoire à la promotion du développement de l’économie locale. Mieux, il dira que le partenariat public/privé que prône cette manifestation est la voix du développement de la ville de Ségou.

    Contrairement à l’année passée où l’accès aux différents concert avait été offert gratuitement au public par la Fondation du Festival sur le Niger, cette année les festivaliers seront invités à acheter le traditionnel bracelet pour avoir accès aux concerts géants à la Fondation du Festival sur le Niger.

    Assane koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce