| |

Promotion des arts visuels au Mali : Le Centre Soleil d’Afrique fête ses 15 ans

jeudi 3 avril 2014

Le Centre Soleil d’Afrique est une association d’artistes qui s’est établie, depuis son ouverture en 1999, comme un des acteurs essentiels de la scène artistique du Mali. Cet espace pour l’échange culturel et la rencontre artistique de jeunes artistes a été créé grâce à une aide au départ financière de la fondation du prince néerlandais Prince Claus Fund et d’autres donateurs, grâce au soutien et aux conseils de la Rijksakademie à Amsterdam, grâce également à un partenariat de longue durée avec le réseau d’artistes africain RAIN. C’est ce centre qui a célébré le 26 mars 2014, le 15ème anniversaire de son existence.

Bruno Maïga, ministre de la culture, a présidé le 26 mars 2014, le 15ème anniversaire du Centre Soleil d’Afrique. Créée en 1999, avec l’objectif d’améliorer les conditions de travail et de vie des artistes maliens, le Centre soleil d’Afrique se propose d’offrir un espace de liberté pour le développement de concepts artistiques et d’idées. Aujourd’hui, beaucoup d’eau a coulé sous le pont. Et, le Centre soleil d’Afrique à 15 ans. Et, comme en pareille circonstance, il faut s’arrêter pour faire le bilan du chemin parcouru, le Centre soleil d’Afrique dirigé par l’artiste plasticien Hama Goro, ne pouvait pas déroger à la règle, même si selon les différents témoignages, le bilan est très positif pour ce centre qui a pleinement joué sa partition dans la promotion des arts visuels au Mali et en Afrique. Hama Goro, Directeur du Centre soleil d’Afrique, avec beaucoup d’émotion dans la voix, a rappelé les objectifs du centre soleil d’Afrique et quelques grandes actions menées depuis sa création. Gertrude Flentge, responsable du programme culturel international de la Fondation Doen, partenaire stratégique du Centre soleil d’Afrique, s’est félicité du beau travail effectué dans ce Centre depuis sa date de création. « Je suis heureux que le centre soleil d’Afrique ait contribué à l’épanouissement d’un certain nombre d’artistes au Mali et en Afrique ». Elle a profité de l’occasion pour féliciter les opérateurs culturels maliens pour la belle initiative de s’être regrouper dans le réseau Kya, afin de mutualiser leurs expériences et moyens, au service de la promotion de la culture. En sa qualité de Président du réseau Kya, Mamou Daffé, a rendu un vibrant hommage au Centre soleil d’Afrique et à son Directeur Hama Goro, pour sa capacité exceptionnel à travailler avec les autres. Pour sa part, Ludovic Fadairo, du Benin, superviseur de l’atelier international d’art plastique qui a été organisé dans le cadre du 15ème anniversaire du centre soleil d’Afrique, a dénoncé le fait que les artistes africains n’ont pas l’opportunité de se rencontrer en Afrique. Selon lui, ils ne se rencontrent qu’en Europe. Cependant, il a salué l’initiative du centre soleil d’Afrique qui depuis sa création contribue de façon remarquable au fait que les artistes plasticiens africains, se rencontrent en Afrique. Pour sa part, Bruno Maiga, ministre de la culture, a estimé que l’expérience cumulée par le centre soleil d’Afrique est intéressante. Selon lui, le centre d’échange artistique et culturel qui a été porté sur les fonds baptismaux il y a 15 ans, ne cesse, depuis sa création, de s’investir dans l’organisation d’ateliers de formation et de renforcement des capacités à destination des créateurs et des opérateurs culturels, en vue de les doter des compétences requises pour affronter le marché de l’emploi. « Tout en contribuant à la structuration d’une filière culturelle pleine de promesses pour des milliers de jeunes qui aspirent à vivre décemment de leur art, cette initiative procède d’une vision analogue à celle de mon département telle qu’elle est inscrite dans le document cadre de politique culturelle nationale adopté par le Gouvernement », a-t-il déclaré.
Après une visite de l’exposition de photographies qui retracent la vie du centre soleil d’Afrique, le ministre de la culture et les nombreux invités ont procédé au vernissage de l’exposition des œuvres produites dans le cadre de l’atelier international organisé dans le cadre ce 15ème anniversaire. Des artistes maliens comme Afel Bocoum et Ami Wassidjé ont été mis à contribution pour une animation musicale pendant toute la nuit.
Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav