| |

Parti SADI : le bureau politique s’interroge, où se trouve Dr Oumar Mariko ?

mercredi 18 mai 2022

Le jeudi 12 mai 2022, le bureau politique du parti SADI a animé une conférence de presse au siège dudit parti sur « les persécutions dont sont victimes Dr Oumar Mariko par le CNSP et le clan du Dr Choguel Kokalla au contrôle du comité stratégique du M5-RFP ».

Selon Dora Cheick Diarra, secrétaire à l’organisation du parti SADI, l’armée étant le creusé de l’unité nationale, c’est l’armée de toutes et de tous. Pour lui, ceux qui ont aujourd’hui la réalité du pouvoir doivent avoir la mesure de l’ampleur de la situation et de comprendre qu’il faille aller à l‘essentiel qui ne peut pas être la chasse à Dr Oumar Mariko. « Ce n’est pas comme ça qu’on interpelle un citoyen devant la justice », a-t-il regretté. D’après Dora, la procédure n’a pas été respectée. « Nous avons tous le droit de nous interroger sur la véritable intention de ceux qui ont envoyé des hommes armés chez Oumar Mariko », a-t-il laissé entendre.

Depuis cette affaire, dit-il, aucune réponse n’a été obtenue suite aux demandes d’audience du parti SADI qui durent plus d’un mois. « Nous sommes préoccupés de la situation et de l’état de santé de Dr Oumar Mariko. On n’ignore où il se trouve. C’est aux autorités de la transition de nous dire où il se trouve », a-t-il insisté.

Maitre Mariam Diawara, avocate à la Cour, membre du bureau politique du parti SADI sur les aspects juridiques, dira qu’une requête a été déposée le 5 mai 2022, à la Cour suprême et qu’ils attendent la suite. D’après elle, si la requête n’a pas de suite, la semaine prochaine ils vont saisir la Cour africaine des droits de l’homme. « On veut que les autorités judiciaires fassent une demande auprès des autorités politiques de ce pays », a-t-elle déclaré. Elle a précisé que les choses ne sont pas passées selon les procédures maliennes. Elle a invité les autorités maliennes de tout mettre en œuvre pour faire l’unité dans ce pays.

Après avoir fait la lumière sur les persécutions de Dr Oumar Mariko, le secrétaire à l’organisation du parti SADI a fait savoir que cette chasse, c’est à cause de la ligne qu’il incarne et pour faciliter l’exécution de l’agenda caché, soutenu par les révisionnistes et restaurateurs.

Poursuivant son intervention, il précise que, les campagnes de dénigrement contre le Dr Oumar Mariko et son Parti sont justes un moyen pour justifier cette chasse à l’homme et liquider, à défaut de physiquement, politiquement l’homme du Peuple.

Pour le Bureau Politique du Parti SADI tout est clair, il s’agit d’un combat Politique, c’est pourquoi , Doro Cheick Diarra a invité les militants et sympathisants du parti SADI à rester mobilisés et attendre les consignes du parti. Il a conclu que le Bureau Politique du Parti SADI tient à exprimer son soutien et sa solidarité aux Forces Armés Maliennes. Hier comme aujourd’hui, demain.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav